fbpx

Le vin est-il meilleur que la bière ?

par | Nov 6, 2019 | Nos alternatives | 0 commentaires

Début des années 1980, des chercheurs remarquent que les Français ont des taux de maladies cardiaques et de décès précoce plus faibles que ce à quoi on s’attendre, malgré leur alimentation riche en graisses saturées et en cholestérol. Ce phénomène a été appelé le “paradoxe français”, et des chercheurs ont commencé à mener l’enquête pour trouver une explication. Et tadam, le vin est apparu comme le meilleur choix. Mais ces études datent d’il y a presque 30 ans et des études plus récentes ont été menées depuis avec des résultats différents.

 

Beaucoup d’études en faveur du vin

La consommation modérée de vin est une composante de l’alimentation méditerranéenne traditionnelle. Une consommation que la recherche a associée à des taux plus faibles de maladies et de mortalité. Une étude publiée en 1992 dans The Lancet a démontré que la consommation de vin et d’autres types d’alcool pouvait prévenir ou réduire le blocage artériel. D’autres recherches menées à peu près à cette époque ont révélés que les personnes qui buvaient du vin, par opposition à celles qui buvaient de la bière, présentaient des risques de mortalité moins élevés.

Des travaux ultérieurs ont portés sur un groupe de composés que l’on trouve dans le raisin, appelés polyphénols. Et en particulier le resvératrol comme étant la source la plus probable des bienfaits apparents du vin sur la santé. Le vin rouge, plus que le vin blanc, est rempli de resvératrol. Et la croyance que le vin rouge est plus sain que les autres boissons alcoolisées a pris racine. Et la bière a commencé à avoir mauvaise réputation.

Une étude réalisée en 2006 sur les achats dans les épiceries au Danemark a révélé que les personnes qui achetaient du vin avaient aussi tendance à acheter plus de fruits, de légumes et d’autres aliments sains que celles qui achetaient de la bière. Cette étude a donné lieu à des spéculations d’experts selon lesquelles le buveur de vin moyen peut manger plus sainement que le buveur de bière moyen. Si c’est vrai, cela pourrait expliquer bon nombre des avantages pour la santé associée au vin.

 

Une meilleure alimentation pour les personnes buvant du vin

Des recherches plus récentes qui tiennent compte de l’alimentation et d’autres variables liées au mode de vie ont conclu qu’une consommation modérée de bière, une bière par jour pour les femmes et deux pour les hommes. Offre les mêmes bienfaits pour la santé cardiaque qu’une quantité semblable de vin.

Entre-temps, des études ont révélé que le fromage et d’autres sources de gras saturés et de cholestérol n’augmentent pas nécessairement le risque de maladie cardiaque et de décès prématuré. Et c’est le phénomène du “paradoxe français” qui a propulsé le vin au rang de vedette de la santé en premier lieu.

Des recherches suggèrent que le vin et la bière sont à peu près égaux lorsqu’il s’agit de réduire les risques de maladies cardiaques d’une personne. Le vin rouge a été la boisson alcoolisée la plus étudiée. Pourtant des essais cliniques récents révèlent des relations similaires avec la bière.

 

Décriée, la bière serait pourtant plus saine

Certaines des données les plus récentes indiquent que certains types de bière peuvent même être plus sains que le vin rouge. Une étude a révélé que l’incidence des maladies cardiaques et du diabète de type 2 était plus faible chez les buveurs modérés qui achetaient de la bière artisanale plutôt que d’autres types d’alcool. Cet effet serait légèrement plus important que pour le vin rouge. Mais ne concernerait pas la bière industrielle associée à une réduction des risques cardiaques et de diabète beaucoup plus faible.

La bière artisanale est souvent non pasteurisée et non filtrée et elle contient donc plus de composés végétaux, de levures, de bactéries, de vitamines, de minéraux et d’autres constituants potentiellement sains que les brasseries industrielles. Mais des chercheurs estiment que la recherche comparant les effets sur la santé de divers types d’alcool est incomplète.

Les premiers résultats d’une étude en cours suggèrent que les gens qui boivent de la bière industrielle “légère” semblent tout aussi en bonne santé que les buveurs de bière artisanaux. Les gens qui boivent de la bière industrielle en boivent davantage parce qu’elle est moins calorique. Et une consommation excessive d’alcool est associée à des taux plus élevés de maladies du cœur, du foie et du cerveau.

    Des effets similaires qui profitent à tout le monde

    Aujourd’hui, l’idée que les boissons alcoolisées doivent être considérées comme “saine” est controversée. Et certaines études récentes conclues qu’aucune quantité d’alcool n’est sûre. Mais tous les experts n’étaient pas d’accord avec les conclusions de ces études. Pourtant beaucoup de recherche à ce jour révèle qu’une consommation faible ou modérée d’alcool est associée à de meilleurs résultats de santé. Bien qu’il soit encore possible qu’un type d’alcool soit plus sain qu’un autre, il est trop tôt pour couronner un champion. Pour ceux qui préfèrent la bière au vin, il n’y a aucune raison de jeter votre mousse bien-aimée.

     

     

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Share This