fbpx

Est-ce que c’est mieux de manger sans gluten ?

par | Nov 19, 2019 | Devenir vegan | 0 commentaires

Après avoir longtemps été dans les magasins d’aliments 100% naturels, les aliments sans gluten sont maintenant présents partout. Les rayons des supermarchés regorgent de produits portant fièrement le label «Sans gluten» et de nombreux restaurants proposent désormais des options sans gluten, le « gluten-free » est à la mode.

Pour les personnes intolérantes au gluten (une protéine présente dans le blé, le seigle et l’orge) cette nouvelle mode est une bénédiction. Cependant, cette actualité n’est pas à 100% aussi cool que ce qu’on croit. En se fondant sur peu ou pas de preuves autres que les témoignages dans les médias, les gens se sont tournés vers des régimes gluten-free pour perdre du poids, augmenter leur énergie, traiter l’autisme ou se sentir généralement mieux. Mais aucune étude n’a scientifiquement prouvé quoi que ce soit.

Comment ça cause des problèmes ?

Les personnes atteintes d’une intolérance ne peuvent pas supporter le gluten, même pas en petite quantité. Seulement 50 milligrammes de protéines – environ la quantité d’un petit croûton, ce qui suffit à causer des problèmes.

Il n’y a pas si longtemps, cette maladie était diagnostiquée par un processus d’élimination. Aujourd’hui, il peut être identifiée à l’aide d’un test sanguin pour la présence d’anticorps dirigés contre une protéine appelée « transglutaminase tissulaire ». Une biopsie de l’intestin confirme le diagnostic.

Comment je deviens gluten-free ?

Éviter cette molécule signifie plus que renoncer au pain, aux céréales, aux pâtes, aux pizzas et à la bière traditionnelle. Elle se cache également dans de nombreux autres produits, comme les légumes surgelés, dans les sauces comme la sauce soja, certains aliments à «arômes naturels», les compléments de vitamines et de minéraux, certains médicaments et même les dentifrices. Il est donc extrêmement difficile de suivre un régime gluten-free.

Pourquoi certaines personnes décident carrément d’arrêter ?

N’abandonnez pas le gluten si vous pensez que c’est une façon plus saine de manger. À moins que vous ne deveniez gluten-free pour gérer un problème de santé, sinon c’est pas top. Les glucides devraient représenter entre 55 et 60% d’un régime alimentaire sain, et c’est là que se trouve la molécule. L’élimination du blé, du seigle, de l’orge et des autres céréales qui fournissent du gluten élimine certaines des sources essentielles de glucides complexes nécessaires à une alimentation équilibrée.

On perd également la fibre, les vitamines B et le folate contenus dans les glucides, ainsi que le fer, le calcium et la vitamine D fournis par les pains et les céréales enrichis. Les pains, les céréales et les craquelins peuvent vous aider à combler le vide, mais ils ont tendance à être moins riches en fibres et contiennent souvent plus de sucre et de graisse pour compenser la texture et la saveur perdues.

J’ai entendu dire qu’on pouvait perdre du poids ?

Si vous voulez perdre du poids, arrêter le gluten ne va pas vous aider. Comme nous l’avons vu avec de nombreux régimes à la mode, n’importe qui peut perdre du poids en coupant tout un groupe d’aliments de son régime alimentaire – l’astuce consiste à éviter le problème une fois que la restriction alimentaire a vieilli. Un régime sans gluten n’est pas facile à suivre, il est coûteux et, comme on vous l’a dit juste au dessus, il risque de vous manquer d’éléments nutritifs importants. Il existe des moyens beaucoup plus sains et plus faciles de perdre du poids que de ne pas consommer de gluten.

Commencez par préparer des fruits et des légumes à la moitié de chaque repas, en utilisant une petite assiette, et en réduisant le nombre de calories que vous buvez sous forme de sodas, de boissons au café, de boissons sportives et de jus de fruits. Ce sont des habitudes saines que vous pouvez adopter facilement et maintenir toute votre vie. Enfin, en gros suivre nos conseils depuis le début du blog.

Comment manger sans gluten dans mon quotidien alors ?

Les bons choix gluten-free comprennent les aliments naturellement sans gluten, tels que les viandes maigres, les produits laitiers faibles en gras, les légumes, les fruits, les céréales complètes sans gluten et les graisses saines.

Il est important de ne pas remplacer les aliments qui en contiennent par davantage de viande rouge, de produits laitiers riches en matières grasses, de féculents, de bonbons et de matières grasses, ce qui peut entraîner une augmentation de l’apport en cholestérol, en graisses saturées, en sodium et en calories indésirables. Il est également prudent de limiter les collations et les produits de boulangerie sans gluten préparés commercialement, qui sont généralement riches en glucides raffinés, en lipides, en sucre et en sel – tout comme leurs homologues contenant du gluten.

Enfin en gros vous avez compris. Le gluten-free c’est réservé aux personnes qui ont une intolérance. Sinon c’est juste un effet de mode qui permet de mieux digérer. On vous conseille de tester mais avec parcimonie. Si vous mangez pendant trop longtemps gluten-free et qu’un jour vous décidez de manger un sandwich avec un pain, vous risquez d’avoir de vrais soucis. On espère que vous aurez appris quelques petits trucs sur cette molécule, on a essayé d’être techniques. N’hésitez pas à poser des questions si vous en avez. À demain pour un nouvel article !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This