fbpx

Consommer bio : est-ce meilleur pour la santé ?

par | Oct 14, 2019 | Devenir vegan | 4 commentaires

« Si c’est bio, c’est forcément bon pour la santé ! » : les tendances alimentaires sont en perpétuelle évolution, et les modes de consommation prêtent d’avantage attention aux origines des produits achetés, à leur composition et à l’utilisation de substances chimiques sur le marché. De ce fait, l’agriculture biologique gagne en popularité auprès du grand public et séduit les adeptes de la nutrition saine et du « bien manger ».

Mais que faut-il réellement en penser ? Le bio est-il simplement un effet de mode ? Acheter bio a-t-il un véritable impact positif sur la santé ? Si vous êtes intrigué, je vous invite à poursuivre votre lecture…

La supériorité des produits bios face à l’agriculture classique : parlons nutriments

Contrairement aux idées reçues, la valeur nutritive des aliments issus de l’agriculture biologique n’est que très légèrement supérieure à celle des produits dits « classiques ». Néanmoins, on observe à travers une étude menée par la Food Standards Agency une teneur plus élevée en micronutriments tels que la vitamine C, le fer, le phosphore et les antioxydants dans les produits bios. La différence est pourtant trop faible pour pouvoir affirmer avec certitude l’avantage de ces derniers.

En effet, l’agriculture conventionnelle se veut plus riche en protéines, tandis que le biologique regorge de matière sèche, une fois l’eau retirée d’un aliment. Étant cueillies plus tard et cultivées plus près des consommateurs, les denrées issues de l’agriculture biologique sont plus fraîches et moins déshydratées !

Le problème reste donc entier : chaque agriculture a ses avantages, mais d’un point de vue nutritionnel, rien ne démontre que le biologique est à privilégier. Il est donc difficile d’exprimer un avis tranché sur ce point précis.

Faire la chasse aux pesticides et aux OGM : l’ambition de l’agriculture biologique

L’agriculture biologique a pour objectif d’instaurer un système de gestion durable de l’agriculture. Cela passe notamment par la protection et l’amélioration de la qualité de la terre cultivée, de l’eau, des végétaux comme des animaux, tout en assurant le bon développement de la biodiversité.

Grâce à ces critères imposés aux producteurs, l’utilisation de substances chimiques nocives comme des pesticides, des hormones de croissance ou des OGM est strictement interdite. Ces dernières peuvent être à l’origine de maladies telles que le cancer, la maladie de Parkinson ou d’autres phénomènes de pharmacorésistances, aussi bien chez les agriculteurs qui manipulent les produits phytosanitaires que chez les consommateurs. Les producteurs restent cependant bien plus exposés à ces effets négatifs que les consommateurs, puisque les doses présentes dans les aliments traités sont encadrées par la loi.

Bien que l’agriculture biologique s’efforce de respecter ces consignes, il n’est pas impossible de retrouver des traces de pesticides transportés par le vent, la pluie et bien sûr les sols.

Comment évaluer la santé des consommateurs de produits bios ?

Diminution du risque de maladies allergiques ainsi que du risque d’obésité : voici les avantages que propose le biologique. Mais avant tout, il est reconnu que les personnes ayant l’habitude de consommer des produits issus de l’agriculture biologique bénéficient également d’un mode de vie plus sain que la moyenne.

D’après l’étude menée par BioNutriNet, ces personnes sont généralement plus sportives et ont une alimentation variée. Il est donc difficile de faire la différence entre les bonnes habitudes de vie et l’alimentation de ces consommateurs pour apprécier l’impact positif du bio sur la santé. C’est pour cette raison que le programme Nutrinet-Santé a lancé en 2009 une étude permettant d’identifier la population qui achète des produits biologiques, d’analyser le rôle joué par les produits bios dans leur alimentation et ainsi faire le lien entre alimentation biologique et santé.

Mais l’impact qu’a le bio sur la santé de ses adeptes ne pourra réellement être observé que sur le long terme : il est donc encore trop tôt pour établir un verdict ferme et définitif.

L’astuce du bio à la maison pour ceux qui ont la main verte

Si vous n’avez pas réussi à vous construire votre propre avis sur la question du bio, pas de panique ! Il vous reste encore la solution de vous créer votre propre potager dans le jardin, et d’y cultiver vos fruits et légumes de saison.

Libre à vous d’utiliser alors de l’engrais naturel ou acheté en grande surface, d’utiliser des produits à base de pesticides ou non ! De cette manière, vous saurez exactement ce qu’il y a dans votre assiette. En plus d’être une activité qui réunira petits et grands, apprendre à exploiter le sol où l’on vit pour y faire pousser de beaux légumes prêts à être cuisinés est autrement plus gratifiant que de les acheter au supermarché !

Bien sûr, il faudra savoir s’adapter aux conditions météorologiques parfois imprévisibles. Mais avec de la patience et beaucoup d’enthousiasme, la récolte ne pourra qu’être bonne !

4 Commentaires

  1. Franzois

    Ze suis ravi d’avoir appris beaucoup de chozes sur le bio.
    Passionnant et utile à la fois.
    Z’attends le prochain article avec impatience.
    Merzi et à bientôt.

    Réponse
    • Johanna

      Merci pour ton commentaire François ! À très vite dans un nouvel article 👋🌻

      Réponse
  2. Sarah

    Je ne pensais pas que le bio avait autant d’avantages ! Merci pour cet article qui nous guide pour faire le bon choix !

    Réponse
    • Johanna

      Ravie que cet article t’ait plu Sarah : n’hésite pas à consulter nos autres catégories pour en apprendre toujours plus ✨

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This