fbpx

Quels alcools boire quand on est vegan ?

par | Fév 10, 2020 | Devenir vegan | 0 commentaires

Des sondages récents suggèrent que plus de 5 millions d’adultes suivent un régime végétalien rien qu’aux États-Unis. Les régimes vegan excluent tous les produits animaux, y compris la viande, les produits laitiers, les œufs et le miel. La plupart d’entre eux éliminent également tous les sous-produits dérivés des animaux ou des insectes. Cela comprend aussi ceux utilisés lors de la transformation des aliments.

Il peut être difficile de trouver des alcools vegan. En effet, les fabricants d’alcool ne sont généralement pas tenus de mentionner les ingrédients sur les étiquettes. Ainsi, vous vous demandez peut-être comment savoir quels produits sont végétaliens.

Cet article vous fournit un guide sur les alcools vegan en mettant en évidence les ingrédients non-végétaliens à rechercher.

Les ingrédients non-vegan courants

À noter que de nombreuses boissons alcoolisées – mais certainement pas toutes – sont végétaliennes. Car des produits d’origine animale sont utilisés pendant la transformation ou comme ingrédients dans la boisson elle-même.

Par exemple, les aliments d’origine animale sont souvent utilisés comme agents de collage. C’est-à-dire des substances qui aident à filtrer les impuretés et à améliorer la clarté, la saveur et l’arôme des boissons alcoolisées.

Voici donc quelques ingrédients non-végétaux et agents de collage couramment utilisés dans l’alcool :

  • Le lait et la crème. Des produits laitiers sont parfois ajoutés à la bière et aux liqueurs pour donner une saveur crémeuse et riche. Ils sont également utilisés dans de nombreux cocktails et boissons mélangées.
  • Lactosérum, caséine et lactose. Ces sous-produits du lait sont parfois utilisés comme ingrédients ou agents de collage.
  • Le miel. Le miel est fermenté pour faire de l’hydromel et utilisé comme édulcorant dans d’autres boissons alcoolisées.
  • Les oeufs. La protéine du blanc d’œuf, également appelée albumine, est souvent utilisée comme agent de collage dans le vin. Les œufs sont également ajoutés à certains cocktails.
  • L’Isinglass. Cet agent de collage très populaire est dérivé des vessies de poisson.
  • La gélatine. La gélatine n’est pas seulement utilisée pour faire de la gelée et des sauces, mais sert aussi d’agent de collage. Elle est notamment dérivée de la peau, des os et du cartilage des animaux.
  • Le cochenille et le carmin. Le carmin est un colorant rouge fabriqué à partir d’insectes écailleux appelés cochenille. Il est ajouté à certaines boissons alcoolisées pour en rehausser la couleur.
  • La chitine. La chitine est une fibre utilisée comme agent de collage. Bien qu’il existe des versions végétaliennes, elle est souvent un sous-produit d’insectes ou de crustacés.

Les alcools vegan : la bière

Les bières vegan n’utilisent pas de produits d’origine animale ou d’insectes à aucun moment du brassage. Effectivement, la plupart des bières commerciales des brasseries établies sont végétaliennes. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • Budweiser et Bud Light
  • Coors et Coors Light
  • Corona Extra et Corona Light
  • Michelob Ultra
  • Miller Genuine Draft et Miller High Life
  • Heineken
  • Pabst Blue Ribbon
  • Guinness Draught et Guinness Original XX

Garder à l’esprit que cette liste n’est pas exhaustive. Aussi, ils existent de nombreuses autres bières vegan sur le marché, y compris des bières artisanales.

Les brasseries artisanales peuvent faire figurer le statut de vegan sur l’étiquette du produit. Ce qui est indiqué par un texte ou une marque de commerce vegan. Si vous avez une brasserie artisanale préférée, pensez à lui demander si ses bières sont vegan.

Les alcools vegan : le vin

Les vins végétaliens utilisent des agents de collage à base d’argile, comme la bentonite, ou des protéines dérivées du blé, du maïs, des légumineuses, des pommes de terre ou d’autres plantes.

De nombreuses marques produisent uniquement du vin végétalien, notamment :

  • Bellissima Prosecco
  • Cycles Gladiator
  • Frey Vineyards
  • Lumos Wines
  • Red Truck Wines
  • The Vegan Vine

De plus de nombreux établissements vinicoles font également figurer leur statut de végétalien sur l’étiquette. C’est souvent indiqué par un texte ou une marque de commerce vegan. N’oubliez pas que certains établissements vinicoles produisent à la fois des vins végétaliens et des vins non-végétaliens.

Les alcools vegan : les spiritueux

Contrairement à la bière et au vin, les spiritueux reposent sur un processus appelé distillation. Dans lequel l’alcool est concentré à partir d’ingrédients fermentés.

La plupart des spiritueux non aromatisés sont vegan. Cependant, certaines liqueurs aromatisées et plusieurs recettes de cocktails ne le sont pas. C’est pourquoi, l’alcool vegan est relativement facile à trouver. Les versions non aromatisées des spiritueux suivants sont généralement exemptes d’ingrédients d’origine animale, y compris pendant la transformation :

  • brandy
  • gin
  • tequila
  • rhum
  • vodka
  • whisky

Toutefois, il existe des exceptions dans chaque catégorie. Le fait qu’un spiritueux soit végétalien dépend du fabricant.

Conseils pour trouver de l’alcool vegan

Il n’est pas toujours facile de trouver des alcools végétalien. Bien que certaines entreprises énumèrent volontairement les ingrédients. Il n’est pas obligatoire de le faire en Europe pour la plupart des boissons alcoolisées.

Quoi qu’il en soit, les entreprises indiquent rarement les agents collants. Les substances qu’elles ont utilisées pendant le traitement et retirées par la suite. Comme l’isinglass et la gélatine qui figurent rarement sur les étiquettes.

Voici quelques conseils pour identifier l’alcool vegan :

  • Demandez au fabricant. La méthode la plus fiable pour déterminer si un produit alcoolisé est végétalien est de demander au fabricant. Les sites web des entreprises fournissent généralement les coordonnées des personnes à contacter.
  • Recherchez les symboles vegan. Certaines entreprises utilisent des symboles ou du texte végétalien pour indiquer le statut de vegan sur l’étiquette.
  • Recherchez les mentions relatives aux allergènes. Le lait, les œufs, le poisson et les crustacés ne sont pas seulement utilisés dans certaines boissons alcoolisées. En effet, ce sont aussi des allergènes courants. Les entreprises peuvent volontairement indiquer les principaux allergènes, bien que cela ne soit pas obligatoire en France.
  • Trouvez des ressources végétaliennes en ligne. Une astuce consiste à utiliser des sites web comme Barnivore, qui répertorie le statut vegan de plus de 47 000 boissons alcoolisées.

Si vous n’êtes toujours pas sûr qu’une certaine boisson alcoolisée soit végétalienne. Il est préférable d’éviter celles dont l’étiquette ne comporte pas de mention “vegan”.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This