fbpx

5 conseils en nutrition pour améliorer son bien-être mental

par | Nov 3, 2019 | Nos alternatives | 0 commentaires

De plus en plus d’études cherchent à mettre en lumière le lien entre alimentation et santé mentale. En effet, selon certains psychiatres nutritionnels, une bonne alimentation peut avoir un rôle à jouer en matière de croissance cellulaire, et de variation du bien-être mental.

C’est en 2017 qu’a été conduite l’une des premières expérimentations cliniques dont le but était de vérifier l’impact d’un régime alimentaire particulier sur le traitement de la dépression. À la suite d’un régime méditerranéen d’une durée de 12 semaines, les chercheurs ont alors constaté une amélioration générale de l’humeur des patients et une baisse signifiante de leur anxiété.

La santé mentale peut donc être influencée par ce que l’on mange ! Ce n’est pas si difficile à croire : après tout, on dit bien de l’estomac qu’il est « notre deuxième cerveau ». Alors si vous souhaitez vous sentir bien dans vos baskets et dans votre assiette, voici 5 conseils en nutrition à pratiquer au quotidien.

 1/ Apprendre à s’écouter pour mieux manger

Essayez de manger à heure fixe pour respecter votre horloge biologique. Votre corps est programmé pour ressentir la faim à certains moments précis de la journée. Par exemple, il n’est pas conseillé de manger des repas trop lourds tard le soir, puisque l’organisme est prêt à entrer en phase de repos et ne pourra donc pas bien digérer.

De même, vous ne devriez pas manger sans en ressentir le besoin. Nous avons l’habitude de nous mettre à table sans même prendre le temps de savoir si notre corps réclame de la nourriture. Attendez que celui-ci vous transmette les signaux adéquats avant de commencer à manger. Tout est une question d’écoute et de communication !

2/ Prendre de bonnes habitudes avant et pendant le repas

Encore une fois, il s’agit de faire confiance à ce que nous indique notre organisme. Prendre son temps pour manger permet au corps d’assimiler plus facilement le sentiment de satiété et nous évite de trop surcharger notre estomac. Si celui-ci est trop rempli, il aura des difficultés à digérer et vous risqueriez alors d’avoir des troubles intestinaux.  

Avant et pendant les repas, il est nécessaire d’être suffisamment hydraté. Un verre d’eau avant le repas augmente le sentiment de satiété (les aliments vont gonfler et donc remplir plus rapidement l’estomac) et permet une meilleure digestion. Essayez donc de boire au moins 1,5L d’eau au cours de la journée. De même, évitez de trop boire pendant les repas mais avant ! Dans le cas contraire, vous pourriez vous sentir ballonné.

3/  Consommer les bons nutriments pour son bien-être mental

L’organisme a besoin de plusieurs nutriments essentiels au bon fonctionnement des neurotransmetteurs. Ces cellules qui permettent de capter la sérotonine ou encore la dopamine. L’alimentation joue un rôle majeur dans la qualité de ces capteurs. En effet, certains produits alimentaires sont riches en bons nutriments, comme les vitamines B et C, le fer, le magnésium…

La nutrithérapie est une science médicale qui permet de pallier certaines carences nutritionnelles que l’on peut avoir. Pensez donc à varier vos repas en fonction des besoins de votre cerveau ! Vous bénéficierez ainsi d’une meilleure résistance au stress et à la fatigue chronique, et ressentirez un sentiment de bien-être général.

4/  Ne pas se jeter sur le sucré en cas de stress ou d’anxiété  

Il arrive que certaines personnes ressentent le besoin de manger pour calmer leur mal-être. La nourriture leur permettrait alors de combler un vide ressenti. De plus, les personnes anxieuses sont généralement en manque de sérotonine. Pour répondre à ce manque, la première solution serait de manger sucré. Cette dernière permet la sécrétion d’insuline, puis de tryptophane dans le cerveau, pour enfin libérer de la sérotonine. Le mental s’apaise alors, mais pour une courte durée. Une heure plus tard, la sensation de mal-être peut refaire surface : il faudra consommer à nouveau du sucré pour la faire disparaître.

Ce n’est donc pas la meilleure solution pour garder une sensation d’apaisement sur le long terme ! Au contraire, il faut se concentrer sur l’apport en nutriments de notre corps, notamment grâce aux différentes vitamines naturelles disponibles dans de nombreux produits bios. Ainsi, le risque de se jeter sur un aliment trop sucré dès que survient une sensation déplaisante est beaucoup moins haut.

5/  Pratiquer de bonnes habitudes en plus d’un régime alimentaire sain

Bien sûr, l’alimentation seule n’est peut-être pas suffisante pour soulager la dépression ou tout autre symptôme de mal-être mental. Elle doit s’accompagner notamment d’une activité physique régulière, d’une exposition suffisante à la lumière naturelle, d’un bon rythme de sommeil…

Si vous trouvez que vos symptômes persistent et que l’automédication ne suffit pas, n’hésitez pas à prendre contact avec un professionnel de santé qui saura vous conseiller et vous aider à améliorer votre bien-être mental.

Sur ce, prenez soin de vous et prêtez attention à ce qui se trouve dans votre assiette !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This