fbpx

5 astuces pour réduire son empreinte carbone

par | Jan 9, 2020 | Devenir vegan | 0 commentaires

De nombreuses personnes ressentent le besoin urgent de réduire leur impact sur la terre. Pourquoi ? À cause des effets catastrophiques du changement climatique et de la surexploitation des ressources que l’on observe. Tout le monde produit une empreinte carbone, c’est-à-dire l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre qu’il occasionne. Ces gaz sont engendrés par la conduite d’un véhicule ou par l’utilisation de l’électricité. Mais ils sont aussi le résultat de nos choix de vie, comme les vêtements que nous portons et la nourriture que nous mangeons.

Bien qu’il existe de nombreuses façons de réduire son empreinte carbone, on peut commencer par modifier son régime alimentaire. Certaines recherches montrent que le passage du régime alimentaire occidental à des habitudes alimentaires plus durables pourrait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 70 % et la consommation d’eau de 50 %.

Nous vous proposons donc 5 façons simples de limiter son empreinte carbone grâce à des choix alimentaires et un style de vie adaptés.

1. Arrêter de gaspiller la nourriture

Les déchets alimentaires sont un facteur majeur d’émission de gaz à effet de serre. Ces aliments une fois jetés sont stockés dans des sites d’enfouissement. Où ils se décomposent et émettent du méthane, un gaz à effet de serre particulièrement nocif pour la planète.

Sur une période de 100 ans, on estime que le méthane a un impact 34 fois plus important que le dioxyde de carbone sur le réchauffement de la planète.

Actuellement, on estime que chaque personne sur la planète gaspille en moyenne 194 à 389 kg de nourriture par an.

La réduction du gaspillage alimentaire est donc l’une des façons les plus faciles de diminuer son empreinte carbone. Planifier ses repas, cuisiner les restes et n’acheter que ce dont on a besoin contribuent grandement à économiser de la nourriture.

2. Manger moins de viande

Les recherches montrent que la réduction de sa consommation de viande est l’une des meilleures façons de réduire son empreinte carbone.

Dans une étude menée auprès de 16 800 Américains, les régimes alimentaires qui libéraient le plus de gaz à effet de serre étaient ceux qui contenaient le plus de viande de bœuf, de veau, de porc et d’autres ruminants. Par ailleurs, les régimes alimentaires qui émettent le moins de gaz à effet de serre étaient aussi ceux qui mangent le moins de viande. Des études menées dans le monde entier confirment ces résultats.

Cela s’explique par le fait que les émissions provenant de la production de bétail – en particulier les bovins de boucherie et les bovins laitiers – représentent 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine dans le monde.

On peut essayer de limiter ses plats de viande à un repas par jour, se passer de viande un jour par semaine ou de tester des modes de vie végétariens ou végétaliens.

3. Cultiver ses propres produits

La culture de ses propres produits dans un jardin communautaire ou dans sa cour arrière est associée à de nombreux avantages. Parmi ceux-ci, on retrouve la réduction du stress, une meilleure qualité d’alimentation et un meilleur bien-être émotionnel.

Cultiver un terrain, peu importe sa taille, peut également réduire son empreinte carbone. En effet, la culture de fruits et de légumes réduit son utilisation d’emballages en plastique et sa dépendance à l’égard des produits transportés sur de longues distances.

Faire de l’agriculture biologique, du recyclage de l’eau de pluie et du compostage peut réduire davantage son impact sur l’environnement.

4. Réduire sa consommation laitière

Réduire sa consommation de produits laitiers est une autre façon de réduire son empreinte carbone.

Une étude menée auprès de 2 101 adultes néerlandais a révélé que les produits laitiers étaient le deuxième plus grand contributeur aux émissions individuelles de gaz à effet de serre – derrière la viande.

D’autres études concluent également que la production laitière est un facteur majeur du changement climatique. Le bétail laitier et son fumier émettent des gaz à effet de serre comme le méthane, le dioxyde de carbone, l’oxyde nitrique et l’ammoniac.

On peut essayer de manger moins de fromage et remplacer le lait par des substituts comme le lait d’amande ou de soja.

 

5. Manger plus d’aliments riches en fibres

Manger plus d’aliments riches en fibres peut non seulement améliore notre santé, mais peut aussi réduire notre empreinte carbone. Une étude a révélé que les régimes alimentaires les plus faibles en émissions de gaz à effet de serre étaient riches en aliments végétaux riches en fibres et faibles en graisses saturées et en sodium.

Ces aliments peuvent aider à rester rassasié, en limitant naturellement notre consommation d’aliments à forte teneur en carbone. De plus, l’ajout de fibres à votre alimentation peut améliorer notre santé et nous protéger contre certaines maladies.

Un dernier mot

Révolutionner son régime alimentaire est une excellente façon de réduire son empreinte carbone. Ce qui peut également améliorer sa santé.

En apportant des changements simples, comme utiliser moins de plastique, manger plus de produits frais et réduire ses déchets alimentaires. On peut réduire considérablement ses émissions personnelles de gaz à effet de serre.

N’oubliez pas que des efforts qui semblent minimes peuvent faire une grande différence. On peut même amener nos voisins et nos amis à faire attention comme nous.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This