fbpx

3 questions à se poser avant de devenir vegan

par | Mai 19, 2020 | Devenir vegan | 0 commentaires

Vous songez à devenir vegan ? Voici trois questions à se poser avant de se lancer dans l’aventure. On se met à votre place & on en parle.

Est-ce que vous abandonneriez la viande & le fromage pour de bon en devenant vegan, si cela signifiait que vous auriez de meilleures chances d’être en bonne santé, de vous sentir bien et peut-être même de perdre du poids?

Devenir vegan est un régime qui exclut tous les produits d’origine animale (oui, tous). La tendance a gagné beaucoup d’éloges ces dernières années pour ses bienfaits pour la santé et la perte de poids.

Une étude a révélé que les régimes végétaliens contiennent généralement moins de cholestérol et plus de fibres alimentaires, de magnésium, d’acide folique et d’antioxydants que les régimes alimentaires non végétaliens. Les vegans, comme on les appelle, étaient également plus susceptibles d’avoir une pression artérielle basse et un risque plus faible de maladie cardiaque. Cela semble assez tentant de devenir vegan non?

Ls avantages sont tops, arrêter complètement les hamburgers et les omelettes n’est pas une tâche facile, et ce n’est pas non plus une décision à prendre à la légère.

1. Je dois commencer à prendre des vitamines ?

Non, les repas sans viande sont souvent riches en vitamines. Mais les végétaliens peuvent également être à risque de certaines carences. En particulier, les vegans peuvent avoir besoin de prendre un supplément de B12 car ce nutriment se trouve principalement dans les produits d’origine animale. Les vegans doivent également prendre des précautions particulières pour surveiller leur apport en vitamine D, en calcium, en acides gras oméga-3, en fer et en zinc, et en compléter au besoin.

Vous n’aimez pas avaler des pilules? Vous pourriez être mieux adapté au végétarisme, qui possède certains des avantages pour la santé du vegan mais augmente la consommation de B12 en autorisant des aliments comme les œufs et les produits laitiers.

Vous pouvez également viser le pesco-végétarisme, un régime végétarien ou vegan qui comprend du poisson. Parce que le poisson regorge d’acides gras oméga-3, de vitamine D, de zinc, de fer et d’autres vitamines et minéraux, ils sont une excellente option pour les personnes flexibles qui cherchent à augmenter leur apport en nutriments. Et puis le saumon c’est sympa quoi.

devenir-vegan
Huile d'olive un aliment à ajouté dans votre alimentation
Un plat vegan avec du tofu

2. Est-ce que je dois planifier mes repas ?

L’organisation est la meilleure amie d’un vegan.

Ce n’est pas parce que vous suivez un régime alimentaire à base de plantes qu’il est automatiquement sain, il ne faut pas pousser quand même. Il est possible de suivre un régime vegan riche en aliments transformés, riches en sodium et riches en sucre, comme les croustilles, les bonbons ou les plats surgelés.

« Les vegans doivent faire un effort conscient pour manger la bonne quantité et les bonnes combinaisons d’aliments pour obtenir les nutriments dont ils ont besoin pour rester en bonne santé ». Cela signifie planifier les repas à l’avance et être conscient des nutriments que vous consommez (ou pas) un jour donné.

Pas un planificateur? Il n’y a aucune honte à se déclarer vegan à temps partiel et à s’en tenir au mode de vie sans animaux quelques jours par semaine. Qui sait, vous pourriez même en profiter suffisamment pour vous engager pour de bon.

3. Je peux continuer le sport ?

Les amis des protéines pourraient avoir peur de devenir vegans, de peur que cela n’interfère avec leurs performances à la salle.

Après tout, les protéines aident votre corps à développer ses muscles et à récupérer. Mais il est tout à fait possible d’être vegan et de participer à des courses allant du 10 km aux triathlons en passant par le CrossFit.

Tout d’abord, les vegans peuvent obtenir beaucoup de protéines à partir d’options comme les haricots, les pois, les lentilles, le tofu, les noix et le quinoa en tant que protéines saines à base de plantes.

Pour les grands athlètes il vaut mieux en parler avec un diététicien nutritionniste pour des plans de repas personnalisés.

«Avec une planification minutieuse, un régime vegan peut répondre à tous vos besoins en nutriments»

Alors, prêt à devenir vegan ?

On dit que Rome n’a pas été construit en un jour. Et bien votre nouveau style de vie en tant que vegan ne doit pas l’être non plus.

Le mieux c’est de commencer à se rendre compte de ce qu’on mange, et de noter les modifications qui pourraient rendre ces repas vegans. (Par exemple, l’échange de lait d’amande contre du lait ordinaire peut faire de la farine d’avoine un petit-déjeuner végétalien.) Ensuite, commencez par un jour végétalien par semaine (les lundis sans viande sont une excellente option) et augmentez progressivement le nombre de jours pendant lesquels vous mangez vegan.

Assez rapidement, une alimentation saine à base de plantes pourrait ressembler à une seconde nature.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This